contact

avec mon père

première communion

carte de bus scolaire

rue cockburn, drummondville, 1969

membre d’une troupe de théâtre

fascination de la mort :)

pose pour un ami photographe

1985

prise par gab, mon dernier chum

entrée dans le monde littéraire

sur une balloune

toronto

60 ans

avec mon ami jean

psycho

J’avais huit ans et ma mère me demandait de composer (c’est le mot qu’elle utilisait) des lettres pour convaincre mon père de revenir à la maison. Premier échec littéraire.

La mort d’un ex, beaucoup plus tard, sida, me décidera à publier. Je carbure aux départs…

Si on prend la plume, c’est dans une tentative (touchante parce que vaine) pour retenir ce qui nous échappe.  

socio

Maskoutain. Parents divorcés (avant la mode). Élevé par des femmes. Destiné à devenir curé (pour racheter les incartades paternelles). Mais ça n’explique rien…

Vécu dix ans à Québec : BS, jobines, radio communautaire, bénévolat. Installé par la suite à Montréal. Journaliste, rédacteur. Alcoolique (repenti).

Trois liaisons marquantes. Zéro diplôme. Rebelle, marginal, direct. Horticulture, cinéma, théâtre. Mais ça n’est pas un site de rencontres…

géo

410 rue Fontaine, La Providence. Avenue Laurier, Plateau Mont-Royal. Entre les deux, une vingtaine d’adresses. Déménagements. Tournants.

Même instabilité au travail. Pige. Précarité. Alternance de déprime et de prospérité. Seul territoire : écrire.