contact

jupiter


le jour traîne sur la table
livre oublié
rêve fatigué
dans le vase les fleurs fanent
frileuses
dehors les jeunes chênes
gardent leurs feuilles
elles bruissent
sous la dent du froid
et le grésil

milieu de semaine

commenter

gîte


je n’ai pas assez de doigts
pour contenir l’effritement
ton nom s’inscrit sur la page
le lièvre du souvenir bondit

bouffée de poussière
et tout luit

commenter

bang

l’arbre tache le trottoir de sang
un monsieur porte un polo
avec l’inscription changement

et la foudre rose couche
un réverbère du parc

commenter