contact

agréable


air de cristal netteté bleue
je bondis avec le soleil
écoute des musiques légères
m’enivre de thé
ne réponds pas au fax du curateur

vieillir est facile
un camion-citerne
noie la patinoire

commenter

moumoune


voir du sang, me sentir mal, quitter la salle, attendre dans le lobby que le film finisse et que mon amie me rejoigne…

1 commentaire

abri


ah les enfants, il leur suffit de quelques branches, d’un vieux drap, ou d’une bordée de neige, aussitôt ils en font une cabane

commenter

nocturne

lancement d’une revue littéraire étudiante, on me regarde avec bienveillance et amusement, je suis seul à avoir plus de 25 ans

commenter

parler


ma mère, dont la langue empruntait au vieux français, nous lançait quand on sortait jouer l’hiver : attache ta crémone là, comment ce mot, qui désigne une espagnolette, a-t-il pu évoluer pour s’appliquer à un cache-nez ?

commenter

seuls


je me demande : est-ce que le suicide s’observe chez d’autres espèces ?

commenter

morue

court-métrage tourné au large de terre-neuve, debout à l’avant de sa barque, un jeune pêcheur ne peut s’empêcher de sourire, il désigne le ciel, c’est l’aurore, les reflets sur l’eau, le soleil qui se lève et dit : je voudrais avoir l’air sérieux, mais c’est trop beau

commenter

zoo


la jeune femme, qui accuse un retard mental, est assise sur le trottoir, jambes ouvertes, étendues devant elle, comme un enfant, l’homme, qui promène ses 2 teckels, s’est arrêté pour lui permettre de les flatter, ils frétillent, sautent autour d’elle, lui lèchent les mains, elle est ravie, pousse des cris de joie et d’excitation, après quelques minutes, sa mère la relève et le remercie de sa patience, il répond ce n’est rien, ajoute que les bêtes ont le don de rendre heureux, la scène est magique et triste

commenter

toilette

l’habitat naturel de l’humain se situe sous les tropiques, s’il parvient à survivre ailleurs, c’est en s’arrogeant la robe d’autres animaux, le cuir, la fourrure, la laine, le duvet

commenter

gourmand

couscous aux légumes, fromage bleu, tarte aux pommes, miel de lavande, cadeaux de bouche

commenter

déduction


si on a déjà des tavelures sur les mains et le visage, il est normal, je suppose, d’en voir apparaître sur le zizi

1 commentaire

pèlerinage


je cherche le nid
de la salive des brindilles de la boue
ma maison
ne trouve que des fumées

petit garçon dans le bain glacé
le matin de l’épreuve

par chance certains sont morts
d’autres ne se souviennent pas

commenter