contact

pied de la lettre


le cordonnier examine les talons des chaussures que je lui apporte : vous avez tendance à marcher à l’extérieur, je saisis la balle au bond : c’est vrai, chez moi, je les enlève, il répond d’un ton glacial : ha, ha, ha

commenter

diva

quand je pète un câble, on me reproche de gâcher mes chances, et quand je me contiens, on s’inquiète : où est passée ta fougue ?

commenter

aveugle

celui qui appréhende le réel à travers le filtre des grands auteurs ne voit à la fin que des mots, le reste, infiniment plus précieux, lui échappe

commenter

muse (encore)

sortir, rompre avec l’usage, l’habitude, oser, renouveler son arsenal de peurs et d’émerveillements, se sentir féroce, vivant

commenter

muse

j’ai un rapport compliqué avec la foule, je la fuis, refuse de lui appartenir, m’en dissocie, pourtant, j’en ai besoin, elle me stimule

commenter

graphiques

l’électeur ne réagit qu’aux chiffres (impressionnants, des records) dont se targue l’équipe sortante, il préfère ignorer de quelles iniquités, de quels détournements, de quelles compromissions, de quels saccages ces statistiques sont faites

commenter

embauche

une épicerie affiche un poste : commis prêt à manger, on ne sait pas trop s’ils encouragent le cannibalisme ou le sexe oral

commenter

retouche


au salon funéraire, devant le cercueil d’un vieil oncle, un ado souffle à sa copine : ils l’ont photoshopé, man

commenter

bye

très tôt, le petit garçon rêve d’aventures, d’exploits, d’îles désertes, de contrées fantastiques, le premier projet de son imagination est de partir, de quitter la maison du père

commenter

propositions


soit la poésie cherche la conciliation, et verse bientôt dans la mièvrerie, soit elle se durcit, et devient ce qu’elle dénonce

commenter

déconvenue

dès qu’on veut se persuader de la grandeur de l’humain, on est rattrapé par l’évidence de sa bassesse, conclusion : ne plus s’attendre qu’à la moyenne, la médiocrité

commenter

étranger

dans une organisation, il y a toujours un individu qui possède le talent naturel de mettre au jour les dysfonctions, ce qui le désigne comme bouc émissaire idéal

commenter

vacarme

les enfants se traînent les pieds par amour du bruit, ils en font sans arrêt, crient, chahutent, tapent sur n’importe quoi, affectionnent les balançoires qui grincent, la planche à roulettes, le basket, la balle au mur, je produis du son, donc je suis, genèse de la musique, affirmation existentielle

commenter