contact

ambassade


le prolétaire d’autrefois plaçait sa force physique au service de son patron, aujourd’hui, l’embauche dépend de qualités plus fines : l’apparence, l’entregent, le sourire, le pouvoir de séduction, la prestance, la capacité de parler devant public, mais c’est encore son corps qu’on vend

commenter

plan


la cible la plus réaliste, la plus immédiate, c’est le plaisir, j’entends par là la célébration du vivant, l’attention au détail, la frugalité volontaire, l’apaisement de l’âme, le recul de l’angoisse, une solidarité contraire au raidissement de l’ego, ce genre de choses

commenter

caché

l’écorce des arbres qui se déchire
les balcons qui s’effondrent
le gaz qui se répand
quand le baril s’éventre au sol
ce que nous ne voyons pas

commenter

beaux jours

dans les romans, vous le remarquerez, le bonheur appartient presque toujours au passé, quelquefois à l’avenir, pas au présent, ça ne s’écrit pas

commenter

millénaire

aujourd’hui, chacun veut affirmer une singularité, alors que la paix n’est possible que dans la mutualité, un certain effacement

commenter

université


la retraite semble déjà moins stupide si on en profite pour apprendre, améliorer sa manière d’être en vie, quoique la pertinence de l’exercice dépende des savoirs qu’on choisit d’assimiler, le cours de cuisine ne procédant pas du même désir d’ouverture à notre temps que la lecture des jeunes philosophes, par exemple

commenter

écart


il y a souvent déséquilibre entre ressources et aspirations, c’est là, très exactement, que s’installe l’angoisse

commenter

lorgnette

ah, ces vieilles bourgeoises à qui le sort d’un chat inspire des vers émus, pendant que là-bas un plafond de bombes s’abat sur des enfants

ah, ces vieux bourgeois qui tremblent (comme moi) de dépérir

commenter

eau

après la pluie, les feuilles des arbres en sont chargées, des gouttes en tombant font parfois apparaître à la surface des flaques une bulle, qui glisse, se déplace, bientôt éclate

commenter

dériver

pour se distraire de la peur de la mort (qui peut survenir n’importe quand), les désœuvrés ont le choix : la nostalgie ou la douce folie

commenter

pierres

j’ai de petites boules de sang à fleur de peau sur le torse, ma médecine, qui les examine, me dit que ce sont des rubis, oui, après tout, pourquoi ne pas y voir un enrichissement ?

commenter

recette

pour bien vieillir, il faut du ressort, de la détermination, de l’audace, bref, de l’énergie, à un âge où elle s’amenuise

commenter

afficher


le photographe l’est-il moins s’il supprime les images de son appareil, le poète, s’il abandonne ses textes sur le comptoir du café, le peintre, s’il entrepose ses toiles sans chercher à les exposer, où commence l’œuvre ? dans le capitalisme du spectacle ?

commenter

dépenser


à la sortie d’un magasin, une jeune femme à ses 2 amies : je sais que je vais le regretter, mais c’est une erreur que j’ai besoin de commettre…

commenter

hibernation

dans des grottes de la préhistoire, que les humains d’alors ont décorées de fresques, il y a des ossements d’ours, et sur les parois, la marque de leurs griffes, on découvre aujourd’hui que ces grosses bêtes avaient un régime strictement végétalien, et l’idée d’une coexistence paisible avec elles, d’une protection réciproque, d’intérêts communs me plaît assez

commenter