contact

base

quand une population en colère décide d’occuper longtemps un espace public, les premiers communs qui s’organisent sont souvent les mêmes : cantine, infirmerie, bibliothèque…

commenter

stats

dans l’épreuve, à la veille d’une chirurgie délicate, par exemple, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous dire : ne t’en fais pas, ça va aller, qu’est-ce qu’il en sait, l’imbécile ? l’expérience démontre que le risque de se tromper est moindre lorsqu’on prévoit une difficulté que son contraire, c’est le côté beurré de la tartine qui touche le sol

commenter

sas

les portes du temps sont scellées, elles ne s’ouvrent que dans la rêverie

commenter

dialecte


il y a des mots, artiste, œuvre, carrière, que j’ai encore du mal à m’attribuer, probablement parce qu’ils n’avaient pas cours dans le milieu d’où je viens

commenter

canons

l’esthétique est une convention, et à ce titre hautement discutable, après tout, la beauté d’un visage ne peut se réduire à une affaire de géométrie

commenter

2359

sur la photo nous sommes des draps
bientôt dilués invisibles
en attendant tu me souris
du fond de ta fosse
derrière l’église du village
les pommiers vont fleurir
je ne m’en remets pas

commenter

pleureuses


la lecture de certains poètes est plus décourageante que celle du journal

le catastrophisme importune autant que la candeur

commenter

illico


je prends trop de photos pour l’ignorer : ne pas hésiter à saisir l’instant, dans 3 secondes, il manquera déjà quelque chose, une vibration, une ouverture

remarquez, les occasions ratées ont leur charme, ce sont elles qui alimentent les rêves

commenter

décalage

dans mon entourage, ils sont plus nombreux à se féliciter de ne pas correspondre aux images qu’à en pâtir

commenter

chacun son texte


un ami d’un ami publie sur facebook la vidéo d’une demande en mariage, pas besoin de la visionner, le contenu est prévisible : stupeur de la fiancée, incrédulité, elle a même un léger mouvement d’évitement, comme pour fuir, quelqu’un la retient, son cavalier est à genoux devant elle, toute émue, les yeux écarquillés, elle rougit, les 2 mains devant la bouche, omg omg omg, enfin, elle accepte, il lui passe la bague au doigt, elle pleure, il se relève, étreinte, gros french, applaudissements de la foule, c’est ô combien convenu, tel que vu à la télé

nous imitons pour faire événement dans nos vies

commenter

coïncidence

compte tenu des organes qu’elle mobilise, peut-être faut-il comprendre la reproduction comme une activité excrémentielle

commenter

cimetière


il y a des parts de soi auxquelles il est possible de renoncer sans douleur, mais c’est toujours soi qu’on enterre

commenter

moutons


notre indécrottable propension à la servitude ne trouve-t-elle pas sa source dans un instinct archaïque, grégaire, celui de nous ranger derrière le couple alpha, qui va nous conduire vers un bon territoire de chasse, de nous en remettre aux plus forts ?

commenter

sevrer

des siècles d’esclavage et de féodalité ont marqué durablement le cerveau humain, comment expliquer autrement notre attachement aux dynasties, notre empressement à servir les puissants, à même défendre leur cause ?

commenter

donc je suis

observez comme les enfants aiment faire du bruit, et les vieux, se parler tout seuls, pour attester de leur existence

commenter

en rond

l’actualité lui pèse, toutes ces mauvaises nouvelles, la guerre, la corruption, le viol, la faim, j’ai besoin, dit-elle, de me divertir

c’est pourtant la réalité que nous déterminons, avec nos fuites

commenter

bannir

les auteurs sont, au fond, de grands bourgeois, qui s’adonnent à un plaisir coupable, de temps en temps, pris de remords sans doute, ils noircissent les colonnes d’un quotidien pour justifier leur douce folie : qu’est-ce que la littérature, à quoi ça sert, blablabla ? ils croient préserver de la sorte leur place dans la cité

commenter

casino


il existe une profonde injustice naturelle, contre laquelle on ne peut rien : à certains vont échoir des attributs, beauté, talent, qui seront refusés aux autres

c’est sur cet arbitraire que se fondent les grandes hiérarchies, l’église, l’aristocratie, la mafia, véritables institutions de l’aléatoire, qui le façonnent, et lui confèrent un caractère sacré, d’où leur prestige, pérenne

commenter

fantôme

dans mon rêve tu vis encore
je fais le tour de la maison
tout disparaît le quartier le ville
je ne comprends pas ce que tu dis
tu te retournes dans le lit
bientôt tu n’y seras plus
le jeu de piste va reprendre
nos cartes magnétiques
les serrures rouillées

commenter

mémoires


ça ne vaut pas le coup de vieillir si c’est pour ruminer des épisodes embarrassants de ton adolescence

commenter

statu quo

les toujours plus nombreuses et excellentes raisons que nous avons d’être en colère et notre incorrigible soumission pourtant

commenter

retraite

heureusement, je tremble, ça cause parfois des dégâts, que je dois ensuite nettoyer, ça m’occupe

commenter

meilleure chance

elle ramasse sur le trottoir un gobelet en carton, peut-être pour le porter à la poubelle, je suis sur le point de la féliciter, mais non, elle déroule le rebord et, déçue, le remet là où il était

commenter

sport

entendu dans le métro : le retour des expos ? pfff, on est même pas capables de jouer au hockey comme du monde

commenter