contact

lavoisier

Chaque chute est suivie d’un enchantement ; chaque trahison, d’un bouquet d’amitiés. J’en suis le premier sidéré.

commenter

mire


La mort monte en nous, des pieds (qui enflent, bleuissent) jusqu’à la tête, et tandis qu’elle engourdit nos membres, nos organes, seuls les yeux, alertes, réagissent et parlent encore. Ils font nos adieux.

commenter

sophisme


Je me suis toujours inquiété. Il ne m’est rien arrivé.

Je continuerai de m’inquiéter pour qu'il ne m’arrive rien.

commenter

lobotomie

Comment des citoyens instruits, diplômés, professionnels, propriétaires, ayant voyagé, élevant des enfants, en viennent-ils à considérer que les soldes de quincaillerie sont plus importants que la littérature ?

commenter

hamster

Soliloque anxieux (ou distorsion cognitive) : Ça ne peut pas durer. Le malheur me guette. Je le mérite.

Full catho.

Discours toxique, corrosif, qui contamine toute vitalité. Mais qu’on tient, entretient. Dont on ne veut pas se défaire. Parce que, même dans la douleur, il donne le frisson, la sensation d’être, enfin.

commenter

check

Bombarde-moi de gentillesses. Flatte-moi. Qu’enfin, je sois spécial. Singulier.

Valide-moi.

commenter

éphémère

J’envie les insouciants, leur désinvolture. Ils ignorent l’aigreur, l’amertume, la déconvenue. Ne semblent pas souffrir des abandons, des départs, acceptant, sereins, la brièveté des amours et des amitiés, sans jamais se vexer des serments rompus, des paroles sans lendemain, imperméables à la rancune.

Leur joyeuse légèreté se concilie sans doute mieux avec la pagaille générale du réel, instable, baroque, où rien ne dure.

commenter

netteté

M’aimes-tu ? Es-tu fidèle ? Veux-tu m’aider ? Me trouves-tu bon ?

Avant de poser une question, n’importe laquelle, il faut être prêt à entendre non. Autrement, se la fermer.

commenter

faux

Un processus de deuil qui, dûment complété, vous ramènerait, indemne, au statu quo ante ? Impossible, par essence.

commenter

hier


Le présent est trop mince, trop fugitif. Dès qu’on referme la main sur lui, il n’est déjà plus. L’écriture ne peut couler dans le béton que du passé.

commenter

morphée


La fonction des rêves : gérer symboliquement la contrainte, la pression, la menace. L’irritation, interne ou non, quotidienne ou chronique. On ne doit pas chercher à les interpréter, ils peuvent tout signifier et son contraire, acceptons leur absurdité, leur défilement sans queue ni tête, leur extravagance effrénée, surréaliste, oui, mais rafraîchissante dans notre univers qui abonde de raison.

commenter