contact

adiós

Depuis combien de temps est-elle là ? Des tresses, grassouillette, solidement campée sur ses jambes écartées de part et d’autre du vélo, elle ne bouge pas, bien que le feu passe au vert.

Son téléphone plaqué contre l’oreille, juste en-dessous du casque, elle hausse le ton lorsque le bus s'approche : Écoute, Mario (pas moi, un autre). Ça fait trois, quatre ans que ça dure, nous deux ? Je n’ai jamais été heureuse. Jamais. Tu comprends ? 

ajouter un commentaire