contact

roulement


des vieilles dames disparaissent du quartier, on ne les voit plus l’hiver à leur fenêtre, l’été assises sur leur balcon ; placées ? décédées ?

bientôt un entrepreneur débarque, il rénove leur logement, ou le reconstruit, avec de jolis matériaux et des équipements modernes, dont elles auraient aimé s’entourer peut-être ; on met une pancarte à louer ou à vendre

chaque semaine des vies s’effacent ainsi de la ville

commenter

découler


elle se passionne pour les abeilles sauvages, elle les traque dans son jardin, les observe, les photographie, apprend à les identifier, se documente sur elles, il y en a des noires, des bleues, des vertes, des rouges, des bijoux ; elle est poète de métier

commenter

sortilège

l’été m’échappe des mains
comme un chapelet de glace 
je n’ai plus de repos
des fantômes galopent
dans la plaine
séquence en boucle
dont je ne peux me détacher

commenter